HÔPITAL DE DISTRICT DE NDIKINIMÉKI : Relever la qualité des prestations sanitaires

HÔPITAL DE DISTRICT DE NDIKINIMÉKI : Relever la qualité des prestations sanitaires
© L’Equation : Richard Bondol     lundi 20 février 2023 00:00     1449

Situé dans la région du Centre, département du Mbam et Inoubou, arrondissement de Ndikiniméki, l’hôpital de district, trouve son siège au centre de la nationale N°4. Un axe accidentogène qui le met en alerte permanente et dont le plateau technique doit connaître des aménagements. Le nouveau Directeur de l’hôpital, le Dr Louis Paul Ondoua, nommé par Arrêté No 2869/Minsante du 12 avril, est en train de révolutionner les prestations et l’environnement sanitaire. Une démarche qui ne fait pas que des heureux.

Le ministre de la Santé publique, le Dr Manaouda Malachie, en choisissant des jeunes dévoués, opportunistes et travailleurs pour la bonne gouvernance des hôpitaux a vu juste. Créée en janvier 1990, l’hôpital de district de Ndikiniméki a eu à sa tête plusieurs jeunes et brillants directeurs parmi lesquels le Dr Yamen Souley, Dr Bindi Joseph, Dr Ambassa et aujourd’hui le Dr Louis Paul Ondoua. Les besoins de son développement harmonieux sont nombreux, mais la détermination des différents managers apporte un baume nouveau aux prestations rendues au sein de cet hôpital qui devrait bénéficier de l’accompagnement de toutes les élites et associations de bienfaisances pour remplir les défis qui se présentent.

Construit sur une superficie d’environ 02 à 03 hectares, l’hôpital de district de Ndikiniméki compte 09 services permanents à savoir: médecine générale et pédiatrie, maternité, petite chirurgie, laboratoire, pharmacie, Ondo-stomatologie, kinésithérapie, unité de prise en charge (UPEC), thanatopraxie, le service QHSE et 02 services hebdomadaires (gynécologie et ophtalmologie), le tout sur la supervision de l’équipe de direction. L’hôpital de district de Ndikiniméki fait actuellement face aux défis de la baisse de la fréquentation, du manque du matériel technique de qualité pour le suivi des patients.

Afin de répondre à ces besoins pressants, les informations en notre possession laissent entendre que la direction de l’hôpital s’est donnée pour objectif de renforcer la qualité de l’offre des soins à travers l’approvisionnement en équipement médical de qualité et en infrastructure qui répondent aux besoins de santé de la population de Ndikiniméki et de ses environs. De manière spécifique, il s’agit de doter l’hôpital d’infrastructures modernes; d’équiper l’hôpital en matériel médical répondant aux besoins des populations locales; Promouvoir le recyclage permanent du personnel de l’hôpital; Intéresser les populations locales aux activités de l’hôpital ; Suivre la nouvelle dynamique impulsée par la direction de l’hôpital.

Impulser une nouvelle dynamique

L’arrivée du nouveau Directeur de l’hôpital de district de Ndikiniméki, 10 mois après, affiche aujourd’hui une belle allure. Tant il est constant que les travaux qui sont en train d’être fait, concourent à son épanouissement et à la restauration de son image. Les travaux qui sont aujourd’hui en train d’être réalisés sont recensés dans les chapitres de la construction d’une barrière, pour filtrer les entrées et permettre un suivi des malades.

Construction d’une salle de cérémonie funèbre pour pallier à différentes intempéries (pluie, chaleur, etc…) Revêtement des bâtiments, éclairage complet, amélioration du matériel du laboratoire dit-on à 60%. Un programme de Campagne de sensibilisation et de dépistage établi et effectué chaque mois. Au niveau du laboratoire, l’on mentionne qu’au vue du faible taux en analyses des bilans dû au manque de matériels, les patients sont poussés à toujours se déplacer. La direction de l’hôpital a opté pour un renforcement en apport d’appareils de qualité qui aujourd’hui réduisent massivement les déplacements des populations. L’on cite à cet effet: un microscope optique, un appareil d’hématologie, un appareil immunofluorescence, un spectrophotomètre.

Dans la suite de la réhabilitation des infrastructures, le nouveau management a procédé à un revêtement complet des différents bâtiments, pour faire revivre l’hôpital. Dans la même veine, il a été procédé à l’éclairage au complet dans différents coins dits dangeureux, 04 panneaux solaires, 25 lanternes lumineuses, 20 lampadaires. La construction d’une barrière pour hautement sécuriser l’hôpital et prévoir les risques sur lequel un panneau d’identification. Dans le but de ramener le plus de malades vers l’hôpital et promouvoir la santé dans l’arrondissement, il a été mis en place un vaste programme de campagne de sensibilisation, dépistage etc….

Selon des indiscrétions, il est mentionné qu’en 10 mois de management effectifs, 15 campagnes de sensibilisation et de dépistage ont été effectuées et plus encore, les accidents de la circulation enregistrés sur la nationale N° 4 ont connu les interventions des médecins de cet hôpital qui par ce fait devait bénéficier d’une ambulance pour le transport des accidentés et l’évacuation des cas les plus critiques. Il faut même mentionner aux dernières nouvelles, l’accident de la circulation qui a eu lieu jeudi dernier au niveau de Ndek-Ngatta à fait trois blessés sur le site. L’hôpital a accueilli tous les blessés et a réussi à stabiliser une vingtaine. Ceci, sans qu’aucun radis n’ait été demandé aux accidentés pendant cette tranche critique. Une démarche qui rentre au chapitre de l’humanisation des soins au sein de cette formation hospitalière. Ceci devrait interpeller les administrations compétentes pour la mise en place d’un service d’urgence moderne et équipé. Et pour se mettre à l’abri des coupures électriques et assurer un service sans stress, la dotation d’un groupe électrogène de 35-40 KVA serait salutaire.

Au service de thanatopraxie l’on peut noter que la direction de l’hôpital a entrepris la construction d’une salle de cérémonie funèbre moderne liée à ce service. Quid de la maternité ou un service d’échographie est disponible tous les jours. Ceci pour permettre le suivi préventif des patientes. L’on note à cet effet la présence d’un gynécologue permanent pour maximiser les consultations au sein de l’hôpital, dans le but de réduire le flux de déplacement vers les grandes métropoles. Quant à ce qui concerne le service de kinésithérapie, il a été réhabilité pour permettre aux populations de continuer à faire confiance et à croire au développement de la santé. Il est une satisfaction aujourd’hui de constater qu’il existe un service QHSE, « qualité, hygiène, sécurité, environnement » mis en place pour régulièrement maintenir la qualité, le contrôle des soins, l’accueil, et faciliter les mouvements dans l’hôpital. Suite au climat d’insécurité qui régnait, la présence de ce service a permis le recrutement de 02 agents de sécurité.

Sur le plan de l’environnement, un vaste chantier de réaménagement a été effectué. Ceci passe par la création des jardins, le recrutement d’un technicien de surface chargé de leurs entretiens quotidiens, installation d’un système de gestion informatique en cours. Dans les travaux entrepris au sein de cette formation hospitalière, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie a contribué par son soutien à la construction des toilettes publiques, la réhabilitation d’un forage et d’un château d’eau pour améliorer l’adduction en eau, et la réhabilitation du laboratoire. Et dans le cadre d’une bonne prestation de la qualité des services administratifs, il faut mentionner que l’informatisation du système de paiement est effective, afin de sécuriser les recettes. Et l’on note de nos jours l’installation en cours d’un système de vidéosurveillance.

Les attentes de l’hôpital

Afin de redynamiser l’hôpital de district de Ndikiniméki, le top management veut rentrer dans la chaîne des institutions compétitives et parées à toutes éventualités. Ainsi pour une meilleure prise en charge des malades, l’hôpital entend se doter, avec le concours des pouvoirs publics et des élites de la localité, d’un plateau technique plus riche. A savoir: un bloc opératoire, une chaise dentaire, une imagerie médicale, un laboratoire complet et un service d’urgence.

L’arrondissement de Ndikiniméki occupe une position stratégique nécessitant un hôpital de référence digne de ce nom. C’est dans cette vision et pour répondre de façon adéquate aux problèmes de santé des populations de Ndikiniméki que le nouveau management sollicite des appuis multiformes pour parer à toutes les éventualités.


chat

Proverbe

Si ce n'est par l'union de deux corps, comment ferait-on l'homme ?

Peuple Banen

Peuple Banen

La Langue Tunen

La langue parlée par tous les Banen est le Tunen. A cause du caractère dynamique des langues et du mimétisme linguistique des Banen, le Tunen a subi de profondes mutations avec le temps et d...

Peuple Banen

Le Territoire Ou Pays Banen

Le Pays Banen s’étend de Iboutoul du Canton Itound au Nord, à Indik Bendenelim du Canton Indik biakat au Sud. De Indik Toun à l’Ouest, à Indik Bandalemak du Canton Inoubou Sud l’Est. De Indi...

Peuple Banen

Présentation Du Peuple Banen

Selon les ethnologues Ydelette DUGAST et le Révérend Pasteur Dr Pierre MAHEND BITIND notamment, le Banen est le pluriel de MUNEN qui signifie homme noble doté d’une richesse spirituelle, mat...

Localités Banen

Localités Banen

Ndikinimeki

### Maire : Patrice BESSOUBEL **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Patrice BESSOUBEL 2013 - 2020 Thomas Dupont OBIEGNI 2007 - 2013 Thomas Dupont OBIEGNI 2002...

content_copy Lire
Localités Banen

Nitoukou

Maire: Mme OSIANEBOM épouse ENANGA **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Mme OSIANEBOM ép ENANGA 2013 -2020 Georges BIETEKE 2007 - 2013 Peter William MANDIO 2...

content_copy Lire
Localités Banen

Yingui

**Maire :** LOVET BANENGUI Laurent **Localisation géographique de la commune** YINGUI est une commune du département du NKAM dans la région du Littoral. YINGUI se trouve à 53 Km de Y...

content_copy Lire

Bureau exécutif

BOUMSONG Emmanuel Solhey

Le Président

MOUIL PRISO Marie

La Trésorière

OTAM Paul

Le Secrétaire général
expand_less