RENCONTRE SUR LES MODALITES DE CONTROLE, OCCUPATION ET GESTION DU TERRAIN DE ROULLY ET DU RESTE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DU VILLAGE NDOKOHOK

RENCONTRE SUR LES MODALITES DE CONTROLE, OCCUPATION ET GESTION DU TERRAIN DE ROULLY ET DU RESTE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DU VILLAGE NDOKOHOK
© Source : ADENDO     jeudi 11 novembre 2021 00:00     514

Le samedi 30 octobre 2021, s’est tenue, dès 13 heures, à la chefferie Ndokohok-Village, sous la présidence de Monsieur BAFAKAN Roger, Président de l’ADENDO, la rencontre générale de l’ADENDO consacrée aux modalités de contrôle, d’occupation et de gestion du terrain de Roully et du reste du patrimoine foncier du Village NDOKOHOK.

Ont pris part à cette importante rencontre, des membres de l’ADENDO et élites du village venus majoritairement de Yaoundé, des membres de l’ADENDO de NDOKOHOK, les Chefs, Notables et quelques forces vives des villages NDOKOHOK ainsi qu’en atteste la liste de présence en annexe.

Initialement prévue à 11 heures à l’école publique, c’est plutôt au domicile du chef du village de Ndokohok-village, Monsieur ALIMEYEMO Oscar que la rencontre s’est tenue.

Après les civilités d’usage, le Président de l’ADENDO a tenu à rappeler que l’ADENDO n’a pas la prétention ni de venir soumettre la chefferie à un procès, ni d’établir une quelconque prépondérance sur le village, mais d’échanger avec les Chefs et Notables avant d’indiquer les quatre points qui ont constitué les articulations des travaux ainsi qu’il suit:

  1. l'état des lieux par les Chefs du village ;
  2. des échanges sur cet état des lieux et la situation générale du village
  3. les propositions de gestion de ce terrain formulées par les membres de l'ADENDO de Yaoundé ;
  4. les recommandations et conclusions.

Dans son mot introductif du Président de l’ADENDO, Roger BAFAKAN est revenu sur la dernière rencontre de 2019 dont le rapporteur était NYENGUE Emmanuel (Monaco) et sur le principal mobile (COV-19) qui justifie ce moment d’hibernation des activités de l’ADENDO. Il n’a pas manqué de relever sa satisfaction quant à l’intérêt que la diaspora NDOKOHOK porte sur le développement de leur village. Mais, il a déploré que les aléas d’énergie et de connexion n’ont pas permis à ladite diaspora de vivre en direct la rencontre comme elle l’a souhaité.

Pour ce qui est de l’état des lieux les chefs de village après concertation sont revenus par la voix de leur porte-parole Mr BANIMBEK. Pour eux, ils sont fatigués de combattre pour cet espace de Roully qui continue à être inoccupé et tant convoité par nos voisins. Le village avait pris l’initiative de mettre des plants pour occuper l’espace ces plants ont été déterrés. Le dernier litige en date est celui où la commune de Makénéné a voulu passer un pont qui donnait directement accès sur ce terrain. La nature ayant horreur du vide, un appel avait été lancé en son temps pour que tout fils Ndokohok qui solliciterait une parcelle dans ce lieu soit servi. En octroyant les trois lots à (la Mairie, BAGNAKOUWE germain et BIBDJEM Moise) Ils ont agi dans le sens de marquer la présence Banen sur cet espace.
Outre les cas de Roully, les chefs ont souhaité que la préoccupation des fils et filles Ndokohok ne se focalise pas seulement sur Roully, ils souhaitent qu’un regard panoramique soit fait sur tout le patrimoine immobilier de Ndokohok qui plus que par le passé est envahi par les allogènes.

Le président de l’ADENDO a remercié les chefs pour leur réponse tout en relevant qu’il est conscient que nous avons beaucoup de soucis mais tout ne peut être géré au même moment.

Par la suite l’ainé MAGNAGUEMABE à qui la parole a été donnée est revenu sur son entretien téléphonique avec sieur BANIMBEK qui a abouti à l’arrêt des transactions sur l’espace dit Roully. Il n’a pas manqué de remercier le président de l’ADENDO pour l’initiative de la rencontre qui permet de réfléchir sur tous ces problèmes qui nous interpellent.

Pour ce qui est du site de Roully, il s’est évertué à expliquer que l’objectif n’était pas de torpiller les projets de nos frères à qui les chefs ont attribué des lots mais plutôt que tout se passe dans la concorde et surtout que tout investissement soit fait dans ce lieux en toute sécurité et dans un esprit communautaire. C’est ainsi qu’il a rappelé les différentes méthodes possible pour aboutir à l’immatriculation de cet espace à savoir :

  • La méthode passant par un cabinet moyennant contrepartie (terrain, etc.…) ;
  • La méthode individuelle par nos propres moyens qui présente des difficultés de droits ;
  • La méthode communautaire avec un représentant par famille ; ces représentations auront au préalable reçu procuration en bonne et due forme de leur famille pour parler en leurs lieu et place quant à ce qui concerne l’immatriculation du terrain de Roully.

Interpellé sur l’aspect forêt communautaire, l’ainé MAGNAGUEMABE a rappelé qu’en initiant ce système, il était dans la prospective pour essayer autant que faire se peut de protéger nos terres et non pour venir s’enrichir.
Notre frère Didier BAFAKAN n’a pas manquer d’attirer l’attention des Ndokohok sur la position stratégique de cet espace de 58 hectares en bordure de route qui est sur le triangle (Yaoundé – Bafoussam – Douala) d’où l’intérêt et l’impérieuse nécessité de devenir le véritable propriétaire par tous les moyens de droit.

Les jeunes représentés par DJANGO Hervé quant à eux ont fait un plaidoyer pour leur sécurité lors des différentes descentes sur le terrain dans le but d’identifier tous les occupants de nos terres. Ils ont fait un bref compte rendu de leurs investigations
Sous la modération du Président national de l’ADENDO Roger BAFAKAN, nous nous sommes tous accordés sur un postulat selon lequel nous devons sécuriser l’espace Roully par l’immatriculation.

Des échanges sur les trois premiers points à l’ordre du jour il ressort des constats suivants :

  • Outre les préoccupations de l’espace dit Roully, le patrimoine foncier du village en général est occupé anarchiquement par des allogènes ;
  • Le recensement initié pour définir le nombre exact des allogènes qui occupent nos terres n’a pas connu son essor ;
  • Les jeunes du village sont sous le coup des menaces verbales et physiques des allogènes chaque fois qu’ils essayent d’investiguer sur leurs activités agricoles sur nos terres.
  • Il importe de revérifier pour le bien de la chefferie le décret 77/245 du 15 juillet 1977 portant organisation des chefferies traditionnelles.

AU TERME DE CES TRAVAUX, IL A ETE DECIDE :

  1. Qu'il était primordial de sécuriser de manière durable ce terrain à travers l'engagement d'une procédure d'obtention de Titre Foncier en propriété collective pour l'ensemble du Village au travers de la désignation formelle d’un représentant physique par chaque famille;
  2. Que les trois lots déjà attribués par les Chefs ne feront l'objet d'aucune remise en cause, toutefois, cette donation doit être encadrée en vue de palier d’éventuels conflits futurs ;
  3. qu'en attendant l'aboutissement de la procédure du TF et compte tenu de l'urgence de la poursuite de la mise en valeur de cet espace stratégique, une plateforme est mise en place comprenant les Chefs et représentants des élites et notables pour l'étude et les décisions sur les demandes enregistrées ;
  4. qu’en attendant de définir leurs compositions et leurs missions, des commissions sont mises sur pied pour les diverses actions à entreprendre, il s’agit de :
    1. Commission pour engager la procédure de TF sous la conduite de Didier BAFAKAN ;
    2. Commission pour la sécurisation des terres des Ndokohok sur l'ensemble du village sous la conduite de Edouard BANEMBA ;
    3. Commission pour la recherche des partenaires stratégiques pouvant aider le village à l'obtention du TF et même à la mise en valeur du domaine de Roully sous la conduite de Pascal MAGNAGUEMABE ;
    4. Commission pour la recherche de toute l'information utile sur le statut de ce domaine ayant été exploité par M. Roully de nationalité française et de relations publiques sous la conduite de Roger BAFAKAN.
      Tout en relevant qu’il est urgent d’assurer la sécurité des jeunes vigiles du village dans un délai d’un (01) mois, la prochaine réunion est envisagée le dernier samedi du mois de janvier 2022.
      En dépit de quelques moments tumultueux qui ont émaillé, la rencontre du 30/10/2021 les travaux y afférents se sont achevés à 17 heures 15mn sur une note de satisfaction générale.
 

chat

Proverbe

Une seule main lavée ne peut être propre, on doit laver les deux ensemble.

Evènement

Entretien avec Samuel Dieudonné Moth

Yinindi

Réaction du Coordonateur de l'agence YININDI au sujet du supposé plagiat du pagne Banen

Yinindi

Dr. Ghislain Mouil Sil : À nous tous ainsi qu’à nos familles respectives une bonne et heureuse année 2021 !

Yinindi

Nikoulgate : Le Conseil d'administration de YININDI Suspend Mme Christiane MEMI NGOUÉ

Yinindi

Peuple Banen

Peuple Banen

La Langue Tunen

La langue parlée par tous les Banen est le Tunen. A cause du caractère dynamique des langues et du mimétisme linguistique des Banen, le Tunen a subi de profondes mutations avec le temps et d...

Peuple Banen

Le Territoire Ou Pays Banen

Le Pays Banen s’étend de Iboutoul du Canton Itound au Nord, à Indik Bendenelim du Canton Indik biakat au Sud. De Indik Toun à l’Ouest, à Indik Bandalemak du Canton Inoubou Sud l’Est. De Indi...

Peuple Banen

Présentation Du Peuple Banen

Selon les ethnologues Ydelette DUGAST et le Révérend Pasteur Dr Pierre MAHEND BITIND notamment, le Banen est le pluriel de MUNEN qui signifie homme noble doté d’une richesse spirituelle, mat...

Localités Banen

Localités Banen

Ndikinimeki

### Maire : Patrice BESSOUBEL **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Patrice BESSOUBEL 2013 - 2020 Thomas Dupont OBIEGNI 2007 - 2013 Thomas Dupont OBIEGNI 2002...

content_copy Lire
Localités Banen

Nitoukou

Maire: Mme OSIANEBOM épouse ENANGA **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Mme OSIANEBOM ép ENANGA 2013 -2020 Georges BIETEKE 2007 - 2013 Peter William MANDIO 2...

content_copy Lire
Localités Banen

Yingui

**Maire :** LOVET BANENGUI Laurent **Localisation géographique de la commune** YINGUI est une commune du département du NKAM dans la région du Littoral. YINGUI se trouve à 53 Km de Y...

content_copy Lire

Bureau exécutif

BOUMSONG Emmanuel Solhey

Le Président

ONGMOBE Patience

La Trésorière

OTAM Paul

Le Secrétaire général
expand_less