Hommage de l’Honorable Peter William MANDIO A l’Abbé Maurice KOTTO

Hommage de l’Honorable Peter William MANDIO A l’Abbé Maurice KOTTO
© Correspondance de : Peter William MANDIO     jeudi 24 septembre 2020 00:00     285

Excellence Monseigneur Philippe Alain MBARGA, Evêque du Diocèse d’Ebolowa ;
Distinguées personnalités en vos rangs, grades et titres respectifs ;
Honorables Serviteurs de l’Eglise ;
Peuple de Dieu ici rassemblé pour rendre un dernier hommage à un ouvrier chevronné de l’église catholique Romaine ;
Loué soit Jésus Christ !

Un maillon de la chaîne de notre famille biologique s’est brisé le 02 septembre dernier. La famille NDOGTOBEL de NDOUGBISSOUNG dans l’Arrondissement de NITOUKOU, Département du MBAM et INOUBOU dont était issu l’Abbé Maurice KOTTO, m’a confié le douloureux exercice de lui rendre un dernier hommage.

Dans l’après-midi du Mercredi 02 septembre 2020, je quitte Yaoundé pour répondre à quelques sollicitations dans la ville de Douala. Chemin faisant, vers MATOMB, apparaît brusquement dans mes pensées, la silhouette débonnaire de mon frère, l’Abbé Maurice KOTTO. Je décide donc de lui envoyer un message fraternel par Whatsapp. En fait, sans le savoir, je viens d’écrire à un « rappelé à Dieu ». Monsieur l’Abbé avait quitté ce monde quelques minutes auparavant, fauché par un violent AVC.

Lorsque mon frère Eric BASSELECK m’appelle pour m’annoncer la triste nouvelle, j’ai d’abord pensé à une blague, puis ensuite à un accident de la circulation. Que non ! Mon étonnement se justifiait, ce d’autant plus que le prélat, nonobstant sa santé chancelante signalée quelques jours plutôt, avait néanmoins tenu à être des nôtres au village pendant le week-end du 28 au 29 Août pour accompagner en sa dernière demeure, notre frère défunt Cyprien BAFANJA.

L’Abbé Maurice KOTTO avait personnellement conduit la messe de la veillée du 28 Août et celle de l’inhumation de notre doyen le Samedi 29 Août 2020. Il quittera notre village non sans avoir prodigué quelques précieux conseils à certains protagonistes en conflit et béni le repas.

C’était ça la marque estampillée Maurice KOTTO : Assistance répétée et soutenue de la Famille dans toutes les épreuves, grand consolateur au sourire vitaminé, serviteur disponible et dévoué, il tenait dans sa mission sacerdotale à soulager et à réduire les souffrances. En fait, l’Abbé avait placé l’homme au cœur de ses préoccupations quotidiennes.

Maurice que nous pleurons aujourd’hui était un être pluridisciplinaire et multidimensionnel. Il abordait avec une agilité intellectuelle enviée des problématiques existentielles soulevées par la philosophie, la sociologie, la physique, la métaphysique ou la théologie.

Vous pouvez donc mesurer l’épaisseur de l’immense tristesse qui submerge notre famille depuis sa subite disparation.

Maurice, te voilà couché devant nous, le corps inerte, détaché des conditionnements de la vie de dualités dans laquelle nous tes frères et amis, restons prisonniers.

Tu n’es donc plus, celui que nous avions choisi pour notre frère et ami ; les agréments dont la nature t’avait si libéralement orné, tes qualités, tes vertus, tes défauts, tes manquements, rien mais alors rien n’a pu te soustraire à la rigueur du sort.

La mort, Ah ! La mort, voilà donc où tout se termine ! La force, la jeunesse, la beauté, la grandeur, le clinquant disparaissent devant elle. Seule la vertu parvient à l’immortalité.

Combien est court l’intervalle qui sépare la naissance, de la mort !
L’Homme naît, et déjà il n’est plus.

La lumière a besoin de l’ombre pour faire éclater sa brillance ; la mort c’est l’ombre de la vie.

La vie elle-même a besoin de la mort pour enseigner l’impermanence de toute chose ; c’est un tout petit instant de l’existence. L’existence elle-même est une petite fenêtre de l’éternité où trône le DIEU TRES HAUT. Un célèbre penseur à l’occurrence SOUFI ATAR parlant de la Mort disait je cite : « le seul remède contre la Mort et la peur qu’elle engendre, c’est de la regarder en face » fin de citation.

Comme nous voyons, Maurice, tu as entrepris un très grand voyage au-delà du temps et de l’espace.

Dans cette vie terrestre que tu laisses, cette vie remplie de grandes illusions, tout passe, et roule avec la rapidité de la foudre.

S’il n’existait pas dans l’homme une voix intérieure, organe de la divinité, qui lui crie que cette vie passagère n’est qu’un échelon pour parvenir à une autre existence dont la durée n’aura point de bornes, l’homme devrait détester le moment où il vit le jour. En effet, sur cette terre, que nous arrosons de notre sang et de nos sueurs, que de peines réelles, et que les plaisirs sont rares ! Ces plaisirs mêmes font bientôt place aux chagrins, à la douleur, c’est l’éclair qui annonce l’orage.

Mais le dogme de l’immortalité de l’âme, chère à l’Eglise chrétienne à laquelle tu as appartenu, vient embellir cette destinée, et changer nos murmures en actions de grâces ; persuadé qu’il est immortel, l’homme n’a plus rien qui l’étonne. Il regarde cette vie comme un lieu épuratoire ; il sait qu’il doit souffrir pour être éternellement heureux.

Ô Maurice, notre frère et ami, c’est cette idée consolante que nous nous reverrons un jour, qui cicatrise la plaie que ta mort a faite à nos cœurs  et à notre famille.

Oui Maurice, nous nous reverrons ! et nous n’entendrons plus les pleurs et les gémissements de toux ceux que tu as aimés et qui t’ont aimé.

Oui Maurice, nous nous reverrons ! et le sourire de l’amitié et de la fraternité, viendra tarir la source des larmes que nous répandons aujourd’hui à Ebolowa.

Mon cher frère, au moment où tu entames ton long voyage vers la félicité céleste, rassures-toi Maurice que tu as été pour nous un homme vertueux, un homme aimant, un serviteur infatigable, un bienfaiteur de l’humanité.

Que ces instants de gémissement n’entament pas notre détermination à espérer.

Vas mon frère et repose en paix.


chat

Proverbe

Si tu vois une chèvre dans le repaire d'un lion, aie peur d'elle.

Une étoile dans le ciel Banen s'est éteinte

Yinindi

Adieu mon étoile

Yinindi

Affaire Nikoul France : Les conclusions du conseil d'administration de YININDI

Yinindi

Nécrologie : BALONG Jean Marie alias « Enfant noir » est décédé aujourd'hui à Ndikiniméki

Yinindi

Peuple Banen

Peuple Banen

La Langue Tunen

La langue parlée par tous les Banen est le Tunen. A cause du caractère dynamique des langues et du mimétisme linguistique des Banen, le Tunen a subi de profondes mutations avec le temps et d...

Peuple Banen

Le Territoire Ou Pays Banen

Le Pays Banen s’étend de Iboutoul du Canton Itound au Nord, à Indik Bendenelim du Canton Indik biakat au Sud. De Indik Toun à l’Ouest, à Indik Bandalemak du Canton Inoubou Sud l’Est. De Indi...

Peuple Banen

Présentation Du Peuple Banen

Selon les ethnologues Ydelette DUGAST et le Révérend Pasteur Dr Pierre MAHEND BITIND notamment, le Banen est le pluriel de MUNEN qui signifie homme noble doté d’une richesse spirituelle, mat...

Localités Banen

Localités Banen

Ndikinimeki

### Maire : Patrice BESSOUBEL **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Patrice BESSOUBEL 2013 - 2020 Thomas Dupont OBIEGNI 2007 - 2013 Thomas Dupont OBIEGNI 2002...

content_copy Lire
Localités Banen

Nitoukou

Maire: Mme OSIANEBOM épouse ENANGA **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Mme OSIANEBOM ép ENANGA 2013 -2020 Georges BIETEKE 2007 - 2013 Peter William MANDIO 2...

content_copy Lire
Localités Banen

Yingui

**Maire :** LOVET BANENGUI Laurent **Localisation géographique de la commune** YINGUI est une commune du département du NKAM dans la région du Littoral. YINGUI se trouve à 53 Km de Y...

content_copy Lire

Bureau exécutif

BOUMSONG Emmanuel Solhey

Le Président

ONGMOBE Patience

La Trésorière

OTAM Paul

Le Secrétaire général
expand_less