Dr Achille Bassilekin III, un baroudeur infatigable

Dr Achille Bassilekin III, un baroudeur infatigable
© Océane Douki : Le Soir     mercredi 5 août 2020 00:00     548

Avec détermination et opiniâtreté, l’actuel Minpmeesa n’a de cesse de s’évertuer à construire et consolider une dynamique entrepreneuriale fondée sur l’innovation et la créativité. Quand ceux qui ne comprennent donc rien dans le noble combat mené pour le développement de l’écosystème entrepreneurial camerounais se trompent de cible…renversant!

Un déploiement digne d’intérêt et de considération de l’actuel Minpmeesa qui choque ? La question se pose avec acuité quand on sait que, engagé sur tous les fronts pour donner toutes ses lettres de noblesse au projet entrepreneurial qui est au coeur du développement de la société camerounaise, Dr Achille Bassilekin II, est à pied d’oeuvre et ne lésine sur aucun moyen, en termes d’actions pour apporter des contributions significatives allant dans le sens de l’amélioration de l’écosystème entrepreneurial du Cameroun, comme en témoigne son déploiement dithyrambique sur le terrain.

Alors qu’il est arrivé dans un secteur en proie à plusieurs soubresauts, très vite, l’actuel Minpmeesa s’est armé de lucidité et d’objectivité pour inscrire ses premiers chantiers dans le cadre de l’essor de l’écosystème entrepreneurial du Cameroun. Une tâche qu’il assume avec entrain et qui se traduit par la synergie et les actions dynamiques pour l’éclosion des activités de ce secteur. Outre les avancées notoires qu’on peut percevoir dans le secteur depuis son arrivée, le Minpmeesa travaille pour l’atteinte des objectifs liés à la vision du Chef de l’Etat dans le cadre des Pmeesa.

Si l’on n’a pas la prétention d’évoquer les sornettes de caniveaux débitées par des officines à pamphlets visiblement inscrites dans l’optique de saper le travail des membres du gouvernement qui se distinguent visiblement par leur doigté, dans l’accomplissement de leurs missions quotidiennes, l’on peut tout de même mentionner que pour les camerounais sincères qui suivent de très près l’actualité du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, les lignes bougent véritablement. C’est connu de tous et cela ne souffre de rien, loin de la chimère et de l’imposture qu’on peut voir ailleurs, ce département ministériel inscrit dans de grands chantiers, oeuvre pour l’éclosion de ce secteur d’activité qui aujourd’hui est devenu incontournable pour la croissance économique du pays à telle enseigne que l’engouement et la mobilisation des différents acteurs autour de la problématique de l’essor de l’écosystème entrepreneurial du Cameroun, sont incontestables. Des micros petites et moyennes entreprises, des artisans aux acteurs de l’économie sociale, le Minpmeesa se fait l’immense bonheur de leur offrir un encadrement et un accompagnement constants pour leur épanouissement.

Ce département ministériel à pied d’oeuvre, pour la bonne conduite des projets dans l’environnement des Pme, de l’économie sociale et de l’artisanat, en vue de l’émergence de ces secteurs, si l’on voudrait jeter un regard rétrospectif sur le bilan de l’année 2019, conduite par Dr Achille Bassilekin III, elle a été très dense, et a permis de couvrir une importante partie de la feuille de route validée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. De la création d’entreprises (avec des statistiques annuelles de plus de 13 146 entreprises créées, contribuant ainsi à la création de plus de 20 000 emplois directs.

La création d’entreprise s’effectue également en ligne à travers l’application « MyBusiness.cm ») à la mise en fonctionnement opérationnel de la pépinière nationale pilote d’entreprises d’Edéa, l’accompagnement des Pme par la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat du Cameroun (qui permet de noter que 573 Pme ont fait l’objet d’un profilage ou d’un reprofilage, 153 Pme ont été mises en relation avec les donneurs d’ordre pour 14 contrats de partenariats signés d’une valeur déclarée de 835 626 175 Fcfa avec 267 emplois créés au cours l’année budgétaire 2019 et 4 partenariats signés avec des partenaires étrangers pour le développement technologique), l’accompagnement des Pme à travers l’Agence de promotion des Pme ( 08 conventions ont été signées avec des banques et 50 projets de promoteurs ont été présentés à celles-ci pour le financement. Afin de permettre aux Pme d’être éligibles à un régime de la Charte des investissements, 12 conventions ont été signées impliquant un volume des investissements de l’ordre de 12 milliards 295 millions 887 mille 110 Fcfa et 800 emplois créés), en passant par la poursuite du projet Empretec et la poursuite de la mise en oeuvre du projet Kaizen au Cameroun (au cours de l’année 2019, 04 sessions de formation aux techniques managériales d’amélioration des performances ont été organisés en partenariat avec le Programme Transfagri mis en oeuvre avec l’appui de l’Agence française de développement dans le cadre du contrat C2D ayant permis d’assurer l’accompagnement de près de 260 Pme agricoles at agroalimentaires ainsi que la formation de 90 services d’assistance aux entreprises), non sans oublier l’élaboration de la politique gouvernementale de responsabilité sociétale des entreprises et de la politique nationale de l’entreprenariat. Dans la même veine, entres autres activités, le lancement du kit du jeune entrepreneur, l’organisation de la toute première édition de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat au Cameroun, la tenue de la 5ème édition des journées nationales de la petite et moyenne entreprise avec d’importantes recommandations issues de ces assises, recommandations qui sont mises en oeuvre depuis le début de cette année 2020.

Dynamique

Tel un laboureur, Dr Achille Bassilekin III est sur tous les fronts en matière du développement de l’écosystème entrepreneurial camerounais. Il prête une attention particulière à tout ce qui relève de son domaine de compétence. En effet, le déploiement stratégique et opérationnel sans être exhaustif, du Minpmeesa permet d’observer que depuis sa prise de fonction à la tête de ce ministère, des actions sont menées en faveur de l’amélioration de l’écosystème entrepreneurial camerounais. Toute chose qui s’illustre en outre par des séries d’audiences entre le Minpmeesa et ses différents partenaires (Etats et organismes internationaux). Le travail de cet intellectuel pointu et exigeant, s’appuie sur un triptyque à savoir : la consécration et la valorisation de la Pmeesa camerounaise ; le développement progressif de la créativité, de l’innovation et la promotion de la Pmeesa. Le Ministre est très attaché à la notion de transparence. Il s’agit pour lui de faire et de faire savoir. Son plan d’action est encadré par la feuille de route 2020 du Minpmeesa. Les principaux défis qui l’interpellent sont notamment de faire du Minpmeesa une administration non plus de second rang tel que perçu par certains, mais une institution compétitive, prestigieuse et engagée dans la poursuite, entre autres, de l’amélioration de l’écosystème entrepreneurial du Cameroun, ou mieux, de changer de paradigme. Depuis l’année 2020, malgré la pandémie du coronavirus, le Minpmeesa n’a pas lâché prise.

Outre un contrat qui couvre une garantie innovante qui lie désormais le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat et Axa Assurances, pour la couverture santé du personnel du Minpmeesa, l’on a vu l’entregent du Minpmeesa dans la lutte contre le coronavirus avec la mobilisation des artisans pour la fabrication des masques artisanaux qui répondent aux exigences minimales de sécurité sanitaire du marché national et international. Aussi, les formations offertes avec le concours de la Cnuced et reçues par les jeunes promoteurs de startups, participent à déployer sur le terrain des entrepreneurs à succès. La première cuvée des apprenants de la pépinière pilote d’Edéa est opérationnelle. L’on peut donc aujourd’hui se réjouir d’importantes avancées dans le secteur des Pme, de l’économie sociale et de l’artisanat. Et c’est peut-être à ce niveau que les farceurs en quête de buzz veulent trouver un défaut à ce travailleur acharné qu’est l’actuel Minpmeesa.


chat

Proverbe

Quand la pauvreté entre par la porte, l'amour s'en va par la fenêtre.

Adieu mon étoile

Yinindi

Affaire Nikoul France : Les conclusions du conseil d'administration de YININDI

Yinindi

Nécrologie : BALONG Jean Marie alias « Enfant noir » est décédé aujourd'hui à Ndikiniméki

Yinindi

Forêt d’EBO, Quid des hommes du bois ou des Gorilles ?

Yinindi

Peuple Banen

Peuple Banen

La Langue Tunen

La langue parlée par tous les Banen est le Tunen. A cause du caractère dynamique des langues et du mimétisme linguistique des Banen, le Tunen a subi de profondes mutations avec le temps et d...

Peuple Banen

Le Territoire Ou Pays Banen

Le Pays Banen s’étend de Iboutoul du Canton Itound au Nord, à Indik Bendenelim du Canton Indik biakat au Sud. De Indik Toun à l’Ouest, à Indik Bandalemak du Canton Inoubou Sud l’Est. De Indi...

Peuple Banen

Présentation Du Peuple Banen

Selon les ethnologues Ydelette DUGAST et le Révérend Pasteur Dr Pierre MAHEND BITIND notamment, le Banen est le pluriel de MUNEN qui signifie homme noble doté d’une richesse spirituelle, mat...

Localités Banen

Localités Banen

Ndikinimeki

### Maire : Patrice BESSOUBEL **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Patrice BESSOUBEL 2013 - 2020 Thomas Dupont OBIEGNI 2007 - 2013 Thomas Dupont OBIEGNI 2002...

content_copy Lire
Localités Banen

Nitoukou

Maire: Mme OSIANEBOM épouse ENANGA **Dirigeants successifs** Période Nom et prénoms 2020 Mme OSIANEBOM ép ENANGA 2013 -2020 Georges BIETEKE 2007 - 2013 Peter William MANDIO 2...

content_copy Lire
Localités Banen

Yingui

**Maire :** LOVET BANENGUI Laurent **Localisation géographique de la commune** YINGUI est une commune du département du NKAM dans la région du Littoral. YINGUI se trouve à 53 Km de Y...

content_copy Lire

Bureau exécutif

BOUMSONG Emmanuel Solhey

Le Président

ONGMOBE Patience

La Trésorière

OTAM Paul

Le Secrétaire général
expand_less