Le Cerac Aux Petits Soins Pour Yingui

Le Cerac Aux Petits Soins Pour Yingui

  • Cameroon Tribune : Rita DIBA
  • 12 Jun 2018
  • 241

C’était samedi, avec la rétrocession du Centre médical d’arrondissement rénové et la remise d’une importante quantité de dons par le Cercle des Amis du Cameroun.

Un hôpital flambant neuf comme on en trouve à Yaoundé ou à Douala. La comparaison est de Sara Ebake, habitante de Yingui, localité du département du Nkam, dans la région du Littoral. Comme d’autres résidants, elle a connu une journée du samedi 9 juin 2018 bien particulière.

Elle qui s’est retrouvée devant une impressionnante délégation de membres du Cercle des Amis du Cameroun (CERAC) pour prononcer un mot de remerciements.

Celui des bénéficiaires de l’action humanitaire du CERAC, l’association caritative fondée par Chantal Biya, épouse du chef de l’Etat : la rénovation et l’équipement du centre médical d’arrondissement (CMA) de Yingui ainsi que la remise d’une importante quantité de dons. C’était lors de la cérémonie officielle de rétrocession du CMA.

Ce qui a fait dire au maire Laurent Lovet Banengui. « L’épouse du chef de l’Etat n’est pas loin de nous. Elle nous dit ce jour, je connais les aspirations de toutes les populations camerounaises, je connais bien celles des habitants de l’arrondissement de Yingui, je suis à leurs côtés pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. »

L’amélioration est effectivement visible, comme on a pu le constater lors de la visite guidée de l’hôpital créé en 1960. A la place d’une structure de quatre bâtiments qui tombait en ruines, avec des tôles manquantes, un château d’eau en panne, on redécouvre un CMA rénové qui a eu droit à des travaux de maçonnerie en bois, de peinture, de plomberie, de normalisation électrique, etc.

Le personnel va pouvoir travailler dans de meilleures conditions, avec un grand stock de médicaments et de matériel médical à disposition.

Et le directeur du centre, le Dr Abel Belong, n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude : « La présidente fondatrice du CERAC nous a aidés à améliorer la qualité des soins de santé. » Toutefois, en clôture des allocutions, Catherine Esso, représentante personnelle de Chantal Biya, première dame du Cameroun, présidente fondatrice du CERAC, a fait une mise en garde :

« Le matériel, les équipements, le mobilier et les médicaments que nous avons apportés doivent être utilisés à bon escient, dans l’intérêt de tous et de chacun, pour guérir les malades et non pour des profits égoïstes. Ils ne doivent pas être détournés. » Une précision très applaudie par la population.

Et plus que les fils et filles de Yingui, la cérémonie de samedi était l’occasion pour le Littoral tout entier d’exprimer sa reconnaissance, après vingt ans de présence caritative du CERAC. D’où la présence remarquée, parmi les personnalités administratives, politiques, traditionnelles, religieuses, de quatre membres du gouvernement originaires de la région.

Notamment le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso. Mais aussi Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture, enfant du Nkam et Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre des Transports.

  • Partager