object(PDO)#5 (0) { } array(1) { ["path"]=> string(50) "/UserFiles/file/article/Carl-Enow-Ngachu260616.jpg" } CAMEROUN-Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”

Association des banen du benelux

Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”
CAMEROUN-Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”

Carl Enow Ngachu : “C’est logique qu’on gagne cette année”

Propos Recueillis Par C.I.M 01 Dec 2016

Le sélectionneur du Cameroun parle des chances de son équipe avant la finale de samedi prochain face au Nigéria.

A quel niveau s’est faîte la différence dans la demi-finale d’hier face au Ghana?
Nous avons gagné au mental et a l’envie. Je savais que ça allait être difficile si nous avions cherché à faire le jeu. Vous ne pouvez pas comparer l’équipe du Ghana à la nôtre. Elles sont très mobiles par rapport contrairement à nos joueuses. Nous avons aligné des filles un peu plus fortes dans la tête et sur le plan physique. Nous avons gagné la plupart des duels et nous avons mis l’accent dessus. 

Comment avez-vous gérer la pression du public ?
Entant qu’entraîneur, nous savons gérer la pression. Nous savions que le public allait être présent. C’est pourquoi nous avons multiplié les matchs amicaux au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Les premiers matchs étaient difficiles parce qu’il fallait jouer en gardant unoeil sur le public. Les filles se sont adaptées et nous comptions avoir plus de 40 000 spectateurs pour ce match. Dieu merci, le public a répondu favorablement. 

Quel est votre état d’esprit avant cette finale de samedi prochain? 
Nous nous sommes fixés l’objectif de gagner cinq matchs. Nous sommes à quatre et si nous remportons le dernier, le trophée sera dans la poche. En 2014, nous étions finalistes donc, nous estimons que c’est logique qu’on gagne cette année. Quand on joue une compétition, il faut s’attendre à jouer contre toutes les adversaires. C’est ma troisième finale entant qu’entraîneur. J’ai déjà perdu deux. C’est pourquoi nous avons mis le paquet pour remporter celle-ci. Dans les statistiques, il faut savoir que le Nigéria n’a jamais gagné une Coupe d’Afrique lorsqu’elle est organisée en Afrique Centrale. Nous sommes prêts à les challenger au cas où elles arrivent en finale. La Guinée Equatoriale a organisé deux fois et elle a joué la finale à deux reprises face à l’Afrique du Sud. Le Nigéria est sorti en demi-finale à chaque fois en perdant même la troisième place face au Cameroun.

Espace Membre

Enregistrement & Mot de passe oublié

Prochaine réunion 24-Jun-2017 à 17H00

Vidéo
liens utiles

Réclame

Mot de passe oublié
Enregistrement